Antoine Gautier

  • Encore un livre sur la prise de parole en public  ? oui mais la collection 2H Chrono se démarque par son style ludique qui interpelle le lecteur, ses nombreux exercices et da charte graphique aux visuels forts. Elle donne un ton original au sujet déjà largement abordé.
    Fort de 30 ans d'expérience théâtrale, l'auteur évite certains poncifs parfois non prouvés et nous fait profiter, pas à pas, d'exercices qu'il a créés, souvent à partir d'anecdotes et de citations récentes. Il ouvre sur les outils numériques et l'apport des neurosciences afin de donner une touche actuelle au sujet. Le tout dans l'esprit ludique de la collection avec des infographies accrocheuses. Le but principal est d'apporter de l'envie et du plaisir au lecteur qui aura ainsi toutes les cartes en main pour réussir ses prises de parole en public devant 1, 5 ou 100 personnes.

  • Complementations

    Antoine Gautier

    L'apparition de la notion de complément est concomitante aux premiers développements d'une analyse syntaxique « moderne » du français. Tout au long du XIXe siècle, c'est principalement la grammaire scolaire qui va développer l'appareil terminologique de cette analyse, en donnant naissance à l'ensemble familier des compléments « circonstanciels », « d'objet (in)direct », « d'attribution », « du nom », etc. Cet ensemble résulte plus d'un étiquetage sans cohérence que d'une véritable entreprise terminographique, et les premiers linguistes qui se sont penchés sur le métalangage grammatical, comme Brunot, en ont dénoncé l'obscurité. Notion à la longévité remarquable, dotée d'une grande déformabilité, le complément trouve sa place dans de nombreux cadres théoriques au prix de manipulations définitionnelles plus ou moins importantes, à telle enseigne qu'on est fondé à remettre en question son utilité scientifique. S'agit-il simplement d'un concept mou que l'on devrait proscrire du métalangage, ou bien doit-on au contraire considérer que le complément permet utilement de saisir dans toute sa diversité une relation syntaxique fondamentale ? En abordant la question par l'intermédiaire du terme complémentation, le présent volume prend le second parti, et les contributions qui le constituent interrogent et redéfinissent les différentes hypostases du complément, à plusieurs niveaux.

  • Attestée, de manière métalinguistique ou non, dès le XVe siècle, par le biais également des termes déterminer, déterminé et indéterminé, la notion de détermination est employée tantôt dans la définition de l'adverbe, tantôt dans l'analyse du temps verbal, pour distinguer passé simple et passé composé, tantôt encore pour décrire des relations de dépendance morphologique, tantôt enfin dans le cadre de la sémantique nominale et référentielle. En grammaire, où se croisent acceptions héréditaires et empruntées, la notion renvoie à une opération de spécification dont les agents sont les déterminants. La tradition chaotique du terme les verse tantôt parmi les classes de mots (adjectifs déterminatifs, non qualificatifs, pour la grammaire scolaire, puis déterminants depuis Wagner et Pinchon (1962), à partir du determiner de Bloomfield (1933)), tantôt parmi les fonctions, tantôt un peu dans les deux. Les différentes théories redessinent les territoires et font voyager les items au gré de la place qui leur est réservée dans leur système. Les contributions de ce volume visent à approcher et à éclairer davantage, parfois d'une lumière nouvelle, la notion de détermination, qui est encore loin d'être parfaitement circonscrite.

  • Le nom

    Antoine Gautier

    Destinée aux étudiants débutants ou reprenant contact avec la linguistique, cette synthèse des connaissances linguistiques (syntaxe, sémantique) sur le nom offre un exposé très progressif du sujet. Il expose toutes les mises au point théoriques et terminologiques sur les notions-clés, et propose de très nombreux exercices d'application. De nombreuses références bibliographiques permettent d'approfondir les connaissances.  Antoine Gautier est maître de conférences en linguistique française à l'université Paris-Sorbonne.

  • La banque et l'assurance font partie des secteurs les plus touchés par la révolution digitale. Les métiers évoluent, la relation client aussi. Toujours soumis à une réglementation contraignante, les enjeux du secteur portent autant sur l'autonomie et l'expérience client que sur la communication pour le fidéliser et la maîtrise des datas.
    Mettant largement l'accent sur les évolutions liées à la digitalisation et à la data science, cette 2e édition propose de nombreux outils pour accompagner la transformation de la banque et assurance. Illustré de nombreux exemples et d'interviews d'experts du secteur, cet ouvrage présente une vision marketing globale de la banque et de l'assurance.

  • Une grammaire pour l'étudiant dès la première année en lettres modernes qui trouvera l'essentiel dans les fiches, et pour les candidats aux concours de recrutement de l'enseignement qui approfondiront leurs connaissances.

    Un ouvrage qui offre :
    - une présentation des méthodes et des notions fondamentales de la grammaire ;
    - une progression du plus simple au plus complexe : des principales parties du discours, verbe, nom, adjectif, à l'exposé de leurs combinaisons dans le cadre de la phrase (la subordination) et du texte (l'ordre des mots ; de la phrase au texte) ;
    - une série d'applications, d'exercices et de corrigés en fin de chapitre qui illustrent les exposés ;
    - Enfin 30 fiches synthétiques qui permettent de mémoriser l'essentiel et constituent un bagage pour les révisions aux examens.

  • Cet ouvrage réunit un ensemble de contributions cherchant à rendre compte d'un microsystème du français, celui qui unit les termes "comme", "comment" et "combien", en s'attachant à tout ou partie de cet ensemble, et cela à partir de cadres théoriques différents. Les auteurs interrogent la notion de microsystème et tâchent de rendre compte des phénomènes de concurrence et de complémentarité qui en régissent aussi bien le fonctionnement synchronique que l'évolution diachronique.

empty