Jan Dibbets

  • Domaine d'un rouge-gorge / Sculpture 1969 (Robin Redbreast's Territory) est le livre d'une installation réalisée dans un parc d'Amsterdam en 1969, mettant en scène un oiseau observé et photographié par Jan Dibbets.
    Très tôt dans son parcours, Jan Dibbets utilisa l'appareil photographique pour porter un point de vue sur le monde différent, expressément monoculaire, que ce soit de façon littérale dans ses « corrections de perspective », ou par d'autres moyens comme dans les panoramas photographiques qui ont donné lieu à la série des Montagnes hollandaises.
    En même temps, il développait le concept de Domaine d'un rouge-gorge / Sculpture, une de ses « nombreuses idées en rapport avec notre écosystème, un mot qui existait à peine à l'époque ». Le texte du livre décrit comment Dibbets s'est familiarisé avec les habitudes du rouge-gorge en lisant un livre sur le sujet, même s'il n'était « pas intéressé par les faits biologiques » mais plutôt par « les frontières des arts visuels ».
    L'idée de Dibbets était d'associer cette compréhension nouvelle des habitudes du rouge-gorge à sa conception du dessin dans l'espace et à son désir de visualiser des systèmes écologiques. Il perçut toutefois « qu'il n'était pas possible de la partager avec d'autres », jusqu'à ce que « l'idée du livre se présente », s'imposant comme un moyen adéquat.
    Ainsi a vu le jour cet exemple de livre qui est aussi une oeuvre d'art, la compréhension de la totalité de l'oeuvre n'étant possible qu'au moyen du livre de l'artiste.

  • Voué à la gloire de la sainte croix, le De laudibus Sanctae Crucis se présente comme une suite de 28 poèmes figurés, qui possèdent des propriétés sémantiques, mathématiques et formelles très singulières : les vers sont disposés en carrés ou en rectangles comportant toujours le même nombre de lettres et structurés autour de la figure centrale de la croix, qui est représentée dans sa configuration traditionnelle mais aussi à travers divers arrangements visuels à partir de motifs géométriques, figurés ou graphiques.

    L'exposition entend faire ressortir l'extraordinaire inventivité formelle de Raban Maur en mettant en regard cinq manuscrits enluminés de La Louange à la sainte Croix et des oeuvres d'artistes contemporains sélectionnés par Jan Dibbets (Carl André, Alan Charlton, Ad Dekkers, Donald Judd, Sol LeWitt, Richard Long, François Morellet, Niele Toroni, Franz Erhard Walther).

    L'ambition de l'exposition est de montrer à quel point l'ouvrage de Raban Maur conserve toute son actualité, car il soulève un certain nombre de questions esthétiques fondamentales touchant à la représentation de l'espace au moyen de structures géométriques et/ou chromatiques, à l'expérimentation autour de la forme graphique de l'écrit ou à la sérialité des formes, qui parcourent, depuis les années 1960-1970, la démarche d'artistes contemporains appartenant aux mouvances minimaliste, conceptuelle ou du Land Art.

empty