Stéphanie des Horts

  • Scott Fitzgerald les prend pour modèles et leur dédie Tendre est la nuit. Elle, lumineuse et malicieuse. Lui, dandy, peintre au talent immense. Sara et Gerald Murphy débarquent en France en 1921, fuyant l'Amérique de la prohibition. Les amis affluent bientôt à la Villa America, au cap d'Antibes, où ils se sont installés. Scott rêve Gatsby, Zelda fait sensation, Hemingway découvre l'Espagne et l'adultère, Picasso n'en finit plus de peindre les baigneuses de la plage de la Garoupe, Cole Porter est au piano jusqu'à l'aube. Ils dansent tous sur des volcans, ils dansent le foxtrot, le charleston, le tango ! L'alcool coule à flots au casino de Juan-les-Pins.
    Mais pourquoi les hommes s'embrasent-ils pour Sara ? Pourquoi Gerald paraît-il parfois si distant ? Étrange, cette ambivalence qui se glisse au sein du couple enchanteur... Sont-ils si loin des héros de Tendre est la nuit ?
    De Paris au cap d'Antibes, de New York à Key West, Stéphanie des Horts nous plonge au coeur des Années folles, de la bohème chic et de l'insouciance, sur les traces d'un couple légendaire, qui laisse dans son sillage un parfum de bonheur indécent.

  • Américaines. Chic. Glamour. Deux soeurs intelligentes et belles. La première aura tout, la seconde en rêvera. La première épouse un président et s'érige en symbole. La seconde s'unit à un prince sans fortune et sans gloire.Jackie et Lee Bouvier entrent dans la légende. Leurs amants s'appellent Gianni Agnelli ou Aristote Onassis. Elles fréquentent Cecil Beaton, Andy Warhol, Mick Jagger. Elles lancent les Hamptons, font vibrer Palm Beach. Sur la côte amalfitaine, Benno Graziani shoote à tout va pour Paris Match... Et soudain, le drame : Dallas, 22 novembre 1963. Jackie va enfin faire profil bas, songe Lee, qui se trompe.De l'Inde de Nehru à la Ve avenue, Jackie Kennedy et Lee Radziwill s'affrontent à coups de secrets inavouables et de serments bafoués.Dans ce récit à la fois sentimental, familial et mondain, on découvre la relation toxique et émouvante de deux soeurs fusionnelles mais rivales. Vogue.

  • Elles avaient tout : la beauté, l'intelligence, l'élégance, la fortune. En épousant les richissimes Onassis et Niárchos, elles ont cru atteindre leur idéal. Elles ignoraient que ces séducteurs, hommes d'affaires redoutables et ennemis jurés, ne vénéraient qu'un dieu : l'argent.
    De New York et Paris aux somptueuses villas de la mer Égée, les soeurs Livanos illuminent les soirées de la jet-set. Elles se jalousent, s'adorent, se détestent tandis que leurs maris s'affrontent à coups de pétroliers, de palais, d'oeuvres d'art, de manipulations politiques ou mondaines. Mais, derrière les flashs des paparazzis et les sourires envoûtants de Jackie Kennedy, Maria Callas, Gianni Agnelli ou Marilyn Monroe, un drame se joue.

  • Légère, séduisante, insolente, Pamela décide très tôt de capturer l'homme qui la mènera à la gloire. Randolph Churchill, qu'elle épouse à dix-neuf ans. Ali Khan, Agnelli, Sinatra, Harriman, Druon, Rubirosa, Rothschild... aucun ne résiste à son charme. S'ils ont le pouvoir, elle exerce sur eux une attirance fatale. Ils l'ont tous désirée. Elle les a tous aimés. Les conquêtes de Pamela sont des alliances, des trophées qu'elle brandit sans crainte de choquer les cercles mondains.
    Scandaleuse ? Intrigante ? Courtisane ? La ravissante Anglaise à la réputation sulfureuse, morte comme une légende dans la piscine du Ritz à Paris où elle était ambassadrice des Etats-Unis, a emporté ses secrets. Stéphanie des Horts en recherche les parfums et nous révèle l'existence flamboyante d'une séductrice hors norme.

  • Jeanne Toussaint voit le jour dans la Flandre des brodeuses, à la fin du XIXe siècle. Dotée d'un goût très sûr et d'une volonté d'acier, elle part à la conquête de Paris, où elle enflamme le coeur de Louis Cartier, qui lui enseigne les pierres précieuses et les alliages mystérieux. De leur amour naissent des bijoux fabuleux : oiseaux de paradis, aigrettes et diadèmes ciselés, mais surtout la mythique panthère... Un style est né, le sien. Dans une traversée du siècle où l'on croise Proust, Cocteau, Hemingway, Scott et Zelda, Coco Chanel, ou encore la duchesse de Windsor, Stéphanie des Horts met en lumière le destin extraordinaire de la géniale Jeanne Toussaint.

    Dans ce roman vrai, la journaliste parvient à trouver le rythme juste, rapide et précis, qui permet au lecteur de saisir la personnalité flamboyante de celle qui fut la plus grande joaillière de son temps. Blaise de Chabalier, Le Figaro littéraire.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Voici, pour la première fois exhumé, le fabuleux destin de Jeanne Toussaint. Au point de départ de ce roman vrai, une fillette Flamande, née avec le vingtième siècle et qui grandit à Bruxelles au milieu des dentelles. Sa mère confectionne les plus beaux motifs que son père va vendre sur les marchés. Et puis un jour le drame : le père tombe malade, la famille vole en éclats. Jeanne Toussaint n'a qu'une idée, fuir. A seize ans, aussi jolie que déterminée, elle rencontre un déserteur français qui l'emmène à Paris, lui promet le mariage, la grande vie et se fiance à une autre. Jeanne se console auprès de sa grande soeur, exilée elle aussi, qui lui enseigne les us et coutume. du demi-monde. Mais la guerre sonne le glas de tous les plaisirs. Dans un Paris meurtri, la jeune femme rencontre celui qui sera son grand amour, Louis Cartier, le « joaillier des Rois ». Amant, démiurge, complice, Louis enseigne à Jeanne les pierres précieuses et les alliages mystérieux. Ensemble, ils seront à l'origine de bijoux fabuleux. Oiseaux de paradis, parures indiennes, bracelets à géométrie variable et surtout la fabuleuse panthère. Mais le sort s'acharne : Louis quitte Jeanne. Il lui offrira néanmoins la direction de la Haute Joaillerie. Peu à peu, il lui abandonne les rênes de la maison qu'elle anime corps et âme, insufflant à la création son génie, sa modernité, un esprit de résistance qui pendant les années sombres auraient pu lui être fatals si une certaine Coco Chanel ne l'avait pas sauvée des griffes des nazis...
    Une restitution fascinante du Paris mythique où l'on croise Proust, Cocteau, Hemingway, les Fitzgerald, Dior, la duchesse de Windsor. Un magnifique portrait de femme qui traversa le siècle, la tête haute, abandonnant dans son sillage un parfum de diamants et d'élégance.

  • Elle est américaine. Elle a vingt ans tout juste, une peau laiteuse et des rondeurs conséquentes. Maisie Kane est aussi et surtout fabuleusement riche et bien décidée à trouver un époux sur le vieux continent.
    En 1953, au Savoy à Londres, elle croise le chemin des Radcliffe, aristocrates aussi lancés que dépravés, aussi cruels que parfaitement amoraux, dont elle devient très vite - du moins, le croient-ils- le jouet. Car Miss Kane n'a pas fini de faire parler d'elle chez les heureux du monde.
    Un roman délicieusement pervers et loufoque qui ménage jusqu'à la fin un savant suspense.

  • « Ils s'endorment avec Gilda, mais se réveillent avec Rita. ».

    Margarita Cansino commence sa carrière de danseuse dans la troupe de son père. Remarquée par le vice-président de la Fox, elle quitte les casinos mexicains pour les studios d'Hollywood où elle devient le sex-symbol des années 40, la star de la Columbia. On la surnomme la « Déesse de l'Amour ». Immortalisée dans Gilda, puis La Dame de Shanghai, l'actrice devient une légende vivante, et on donnera même son nom à une bombe atomique !
    Mais derrière la flamboyante crinière rousse et le regard sensuel se cache une jeune fille brisée par un père violent, une femme sensible et passionnée, amoureuse tour à tour d'un génie puis d'un prince, Orson Welles et Ali Khan. Ils lui donneront chacun un enfant, mais pas le bonheur familial auquel elle aspire tant.
    Et la maladie d'Alzheimer fera le reste.

  • Chez les Charteris, lords de père en fils, les « honorable young ladies » font peu de cas de leur vertu, les ministres ont les idées larges et les amours ancillaires, les homosexuels embrassent les filles sur la bouche et un inspecteur chinois joue les Hercule Poirot.
    En 1936, dans leur résidence d'été de l'île de Wight, on se noie dans le champagne avec quelques amis et l'ambassadeur d'Allemagne Ribbentrop, pour se consoler de l'absence de ce cher Monsieur Hitler, qui manque décidément à tout le monde !
    Entre P.G. Wodehouse et les soeurs Mitford, Stéphanie des Horts ressuscite, avec un humour noir très british, une aristocratie aussi arrogante et snob que délicieusement décadente, aux moeurs. bien peu conservatrices.

  • Lahore. 1947. Nina Stanley a 15 ans. Son père est un capitaine anglais, sa mère, une Indienne à la beauté du diable. Et puis il y a Jack O'Hara, le meilleur ami. Un aventurier chic et cynique, dont Nina est éperdument amoureuse. Lui n'a d'yeux que pour sa mère, étrangement stoïque. A moins que. Autour d'eux, l'Inde est en proie aux pires violences. Chrétiens, musulmans, sikhs et hindous s'affrontent. Le choléra et la guerre déciment des villages entiers et l'orage gronde au sein de la famille de Nina. L'adolescente, trop curieuse, trop délurée, rôde autour de cet étrange trio, et en malmène le fragile équilibre jusqu'à ce que tout bascule.
    Venise 1951. Stars américaines, hommes de lettres français, milliardaires excentriques se pressent à un bal somptueux. Nina, elle, est venue retrouver Jack qu'elle n'a pas revu depuis qu'elle a quitté l'Inde. Mais les masques se mêlent aux miroirs déformants pour taire de dangereux sentiments, jusqu'à ce qu'ils tombent et que la vérité se perde dans les eaux noires de la lagune.

  • "Je n'ai pas choisi d'écrire sur Nancy Mitford, elle s'est imposée à moi. J'ose croire que le hasard n'existe pas. La romancière anglaise chic et scandaleuse, aux reparties si vives et cinglantes, m'a touchée plus que n'importe quel autre auteur. J'ai cherché à percer le secret de la femme derrière l'écrivain. Il était question d'amours mortes et d'hommes qui n'en valaient pas la peine. Nancy a trouvé la parade, l'ironie et l'insolence, et moi j'ai enfin mon modèle." Stéphanie des Horts. La collection Duetto invite écrivains et critiques à évoquer leur grande passion littéraire, à parler d'un auteur qu'ils admirent, qu'il s'agisse d'un aîné disparu depuis longtemps ou d'un contemporain qu'ils ont eu la chance de rencontrer.

empty