Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 28/02/2021

Eric Beynel

  • Travail: changer tout!

    Eric Beynel

    • Syllepse
    • 6 Décembre 2018

    « Travail : changer tout », c'est le parti-pris de cette livraison des Utopiques. Le dossier consacré à cette né- cessité se déploie autour de deux axes.
    D'abord celui de la réalité du travail d'aujourd'hui :
    Des conséquences, sur la vie même des salarié·es, de sa dégradation, des conditions de son exercice, des nouvelles méthodes d'organisation.
    Depuis plusieurs années, l'Union syndicale Soli- daires se penche sur les mutations et les évolutions qu'entraînent les nouvelles organisations du travail...
    Et leurs conséquences néfastes sur la vie des salarié·es.
    Réflexions et expériences à ce sujet trouveront toute leur place dans ce numéro.
    On trouvera aussi des contributions liées aux échanges des colloques « Tout le monde déteste le tra- vail » et « Libérer le travail » organisés par Attac et la fondation Copernic.
    L'autre chantier abordé dans ce livre est celui de l'exigence la plus radicale qui soit concernant le tra- vail, celle de l'abolition du salariat. Finalité du syn- dicalisme dès ses origines, elle peut aujourd'hui être interrogée à la fois au travers des mutations contem- poraines du travail que des objectifs de transformation sociale.
    Ainsi, le travail ubérisé n'est-il pas une forme « libé- rale » d'abolition du salariat, expulsant des tra vailleurs et travailleuses des garanties attachées au statut de sa- larié·e pour les transformer en entrepreneurs et entre- preneuses de leur propre vie ?
    Bien évidemment, c'est dans un tout autre sens que nous l'entendons : abolir le salariat c'est justement s'extraire des « eaux glacées du calcul égoïste » pour trouver son émancipation dans des formes coopéra- tives, autogérées et solidaires du travail, affranchies des règles capitalistes.

  • Du 6 mai au 11 juillet 2019 s'est tenu le procès France Télécom. Didier Lombard, ex-président du groupe, comparaissait aux côtés de son ancien bras droit, Louis-Pierre Wenès, de l'ex-directeur des ressources humaines, Olivier Barberot, et de quatre autres cadres pour des faits de harcèlement moral ayant conduit à de multiples suicides entre 2007 et 2010. Au premier rang des parties civiles, le syndicat Sud PTT et l'Union syndicale Solidaires, à l'origine de la plainte contre la direction de l'entreprise.
    Porte-parole de Solidaires, Éric Beynel a lancé une démarche éditoriale inédite de suivi du procès, conviant chaque jour une personnalité (romancier.ère, chercheur.se, artiste) à rédiger ou dessiner un récit d'audience. Chaque texte constitue un épisode haletant, une plongée dans l'espace ritualisé, tragique, du tribunal.
    À gauche les avocat.e.s des parties civiles, à droite ceux des prévenu.e.s, deux fois plus nombreux.ses. Au centre des débats, des hommes, des femmes immolé.e.s, défenestré.e.s sur leur lieu de travail, pendu.e.s à leur domicile. Les dirigeant.e.s de France Télécom paraissent patauger dans leurs contradictions...

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'Union syndicale Solidaires sans avoir jamais osé le demander ! « À quoi vous servez ? » « Pourquoi toujours faire grève ? »... Douze interpellations « poil à gratter » lancées à l'Union syndicale Solidaires.
    Une grande partie des salariés d'aujourd'hui sont très éloignés des syndicats : ils ne côtoient pas de militants syndicaux, ne savent pas très bien ce que c'est qu'un syndicat, comment ça fonctionne et, surtout, à quoi ça sert. C'est d'autant plus vrai pour les jeunes salariés, confrontés à une forte précarité.
    Ce livre se veut un outil pour expliquer de façon concise aux non-syndiqués ce qu'est un syndicat en général, et Solidaires en particulier, relativement « jeune » dans le paysage syndical, et qui revendique plus de 100 000 adhérents.
    De par sa création qui procède d'un rassemblement d'organisations syndicales préexistantes, Solidaires se présente comme une « Union syndicale », par opposition au modèle confédéral centralisé. Ceci permet des prises de décision différentes de celles adoptées par d'autres organisations syndicales, non pas selon une règle « majorité contre minorité » mais au consensus, donc avec l'accord de toutes les organisations présentes dans le regroupement.
    Comment est née l'Union syndicale Solidaires ? Quel rapport entretient Solidaires à la politique ? Quel est le contenu spécifique des combats menés par Solidaires ? Existe-t-il une action syndicale internationale chez Solidaires ? Comment prendre contact avec Solidaires, ou avec un de ses militants ?
    Structuré sous forme de douze interpellations « poil à gratter », ce livre tonique passe au crible et sans tabou les particularités du syndicat : la transformation sociale, la pratique syndicale bien sûr, mais aussi l'enjeu féministe, la question environnementale...

empty