In Fine

  • Exposition organisée par le Musée de Grenoble, du 7 novembre 2020 au 7 février 2021.

    Parcours dans les collections d'oeuvres d'artistes italiens du musée de Grenoble et l'histoire de l'art italien : de Modigliani aux Futurisme, de la Peinture Métaphysique au Second Futurisme, des Abstractions au Spatialisme, des Figurations à l'Arte Povera.
    A la découverte des artistes de la collection italienne du musée de Grenoble : Modigliani, Luigi Russolo, Giorgio De Chirico, Filippo De Pisis, Osvaldo Medici Del Vascelles, Mario Tozzi, Luigi Columbo dit Fillia, Enrico Pramprolini, Alberto Magnelli, Manfredo Borsi, Berto Lardera, Lucio Fontana, Eduarda Emilia Maino dit Dadamaino, Antonio Calderara, Bruno Munari, Enrico Castellani, Valerio Adami, Leonardo Cremonini, Lucio Fanti, Mario Merz, Alighiero Boetti dit Alighiero e Boetti, Michelangelo Pistoletto, Giovanni Anselmo, Giulio Paolini, Luciano Fabro, Giuseppe Penone et Michele Zaza.

  • Connu avant tout pour ses natures mortes dépouillées et énigmatiques, pour son attachement viscéral à sa ville natale, Bologne, et pour sa vie monacale entièrement dédiée à l'exercice de son art, Giorgio Morandi (1890-1964) s'est imposé ces dernières décennies comme un artiste majeur du XXe siècle. C'est à travers le regard de l'un de ses collectionneurs, Luigi Magnani, que cet ouvrage se propose d'aborder de manière intimiste l'univers du maître bolonais grâce à la reproduction de plus de soixante-dix tableaux, gravures et dessins ainsi que de nombreuses photographies de son atelier.

  • Pierre Bonnard, les couleurs de la lumière Nouv.

    Exposition monographique organisée par le musée de Grenoble du 30 octobre 2021 au 30 janvier 2022 en partenariat avec le musée d'Orsay.
    Le musée de Grenoble s'est distingué très tôt par l'audace de sa politique d'acquisition d'oeuvres modernes et contemporaines et par une programmation mettant en avant les avant-gardes et les artistes novateurs. Dès 1920, le musée obtint le dépôt d'un tableau de Bonnard, La Femme au chien,. Les premières acquisitions du musée eurent lieu en 1933 avec deux chefs-d'oeuvre des années de la maturité du peintre, Intérieur blanc de 1932 et Nature morte jaune et rouge de 1931.
    Aucune exposition cependant n'avait encore été consacrée au musée de Grenoble à cet artiste considéré comme l'un des maîtres français de la modernité. Pierre Bonnard, les couleurs de la lumière viendra combler cette lacune.
    C'est la première fois qu'une exposition Bonnard sera construite sur ce concept essentiel chez ce peintre.
    Bonnard ne cherchait pas à reproduire la réalité du monde mais à traduire les éléments fugitifs qui la traversent. C'est la raison pour laquelle il ne peignait pas directement sur le motif comme le firent les impressionnistes, mais de mémoire dans son atelier, en se fondant sur des notes et des esquisses.
    Cette approche permettra de montrer les variations et les constantes de sa peinture à travers des thèmes représentatifs des différentes périodes de sa création.

empty