• « Le rayonnement du Deuxième Sexe est international. Comme le signale Sylvie Le Bon de Beauvoir, il a été traduit "en une multitude de langues" : anglais, allemand, italien, espagnol, russe, lituanien, suédois, finlandais, japonais, chinois, malais, roumain. Bien plus, de nouvelles traductions remplacent des traductions plus anciennes, tronquées ou jugées fautives [...] ; des pays longtemps réticents s'y mettent à leur tour (la Russie en 1998 et la R.D.A. en 1989), signe d'un regain d'intérêt et d'une actualité toujours vivante.
    La reconnaissance, désormais universelle, de la valeur emblématique de l'oeuvre va de pair avec un développement des études qui en explorent le contenu, surtout aux États-Unis. Les Simone de Beauvoir Studies, où de nombreux articles concernent Le Deuxième Sexe, paraissent une fois par an. Des colloques se tiennent régulièrement, et prennent une ampleur particulière au moment de tel ou tel anniversaire. La France, longtemps en retrait par rapport aux États-Unis, contribue à son tour, depuis quelques années, au rayonnement de l'oeuvre beauvoirienne.
    Nous essaierons d'apporter notre pierre personnelle à cet édifice, notamment en accordant une large place à l'analyse même de l'essai. » Éliane Lecarme-Tabone.

empty