• La loi du 27 juin 2005 a sonné le glas d'une révolution culturelle dans les placements familiaux : la professionnalisation des assistants familiaux. Bien plus que la création d'un diplôme (le DEAF) ou la mise en place des 240 heures obligatoires, cette loi amorce l'émergence d'un métier nouveau et pourtant très ancien, instaurant la famille d'accueil traditionnellement dévouée à l'hébergement de jeunes en difficulté comme un acteur essentiel dans le dispositif de protection de l'enfance.

    Si la loi a acté la professionnalisation des assistants familiaux, pour autant le passage du registre de l'engagement quasi domestique à une posture de professionnalité ne va pas de soi. Cette évolution a des répercussions très fortes en matière de management, de qualité de service et d'organisation et constitue un nouvel enjeu pour les cadres en placement familial. Les établissements et services sont aujourd'hui amenés à reconsidérer totalement leurs outils de management ainsi que les modes de coopération entre éducateurs spécialisés et familles d'accueil.

    Prenant appui sur l'expérience d'une association d'Ile-de-France, l'auteur invite à repenser les modalités de management des assistants familiaux afin d'intégrer leur professionnalisation, de modifier les représentations de métier et changer les pratiques des placements familiaux. A cet effet, il propose des outils de management balayant des préoccupations aussi diverses que la formation, le recrutement, la pluridisciplinarité des équipes, le management par les compétences et les objectifs, l'actualisation des outils 2002-2 mais aussi l'usure professionnelle, le rapport de monétarisation de l'accueil familial...

    Ce livre est destiné aux cadres en placement familial, ainsi qu'aux travailleurs sociaux coopérant avec les assistants familiaux. Il s'adresse plus largement à tous ceux qui s'intéressent aux notions de professionnalité et d'identité professionnelle.

  • Les décomposés

    Laurent Cambon

    C'est l'été à Dinard. Comme tous les ans, Hélène réunit ses enfants et petits-enfants autour d'elle dans la maison familiale qui surplombe la mer. Mais cet été sera différent. Car Hélène est très gravement malade. Et c'est à l'occasion de sa disparition sur la navette reliant Saint-Malo et Dinard que les secrets familiaux les plus profonds vont se dévoiler. Les Décomposés est un roman choral où chacun des protagonistes raconte sa propre vision des évènements. Déchirements, émotions et joies de l'été traversent ces héros ordinaires, avec en toile de fond, la Manche qui exhibe ses vagues, ses relents d'écume et ses mystères.

  • Une initiation aux outils de contrôle de gestion, accompagnée d'une méthode pour s'approprier ces outils. L. Cambon fournit également une méthodologie de mise en pratique dans un contexte professionnel.

  • " C'est vrai que les éducs sont mal payés et peu valorisés socialement. Mais quand je vois le sourire des gamins à l'IME, je sais pourquoi je fais ce métier. " On croit connaître le métier d'éducateur spécialisé, mais celui-ci recoupe en fait toute une palette de réalités quotidiennes. Les publics sont différents : enfants et adultes atteints de handicaps physiques ou mentaux de légers à lourds, enfants souffrant de carences éducatives ou affectives, adolescents et adultes en difficultés d'insertion socioprofessionnelle. Les lieux de travail sont à l'image de cette diversité : centres d'accueil, foyers, services départementaux, rue. Curieusement, un seul diplôme ouvre la voie à ces carrières et univers variés. Le secteur est peu sujet au chômage, et la mission est belle : aider l'autre. Mais pas toujours facile. L'ouvrage présente l'organisation du secteur, la formation, le quotidien des professionnels. Il donne la parole aux éducateurs qui s'expriment sur les hauts et les bas de ce métier généreux, enthousiasmant, fait d'engagement et d'empathie, mais confronté aux contraintes sociales et politiques.
    Laurent Cambon dirige actuellement un service de placement familial à Paris. Docteur en sciences du langage et chercheur associé à l'université de Rennes II, il a longuement étudié le métier d'éducateur, qui fut son premier métier, et publié plusieurs articles, notamment sur l'utilisation du langage dans la profession.

  • Parmi les nombreux travaux de recherche consacrés aux éducateurs spécialisés, l'approche de Laurent Cambon tranche par son caractère inédit : la dimension identitaire du métier est en effet abordée par le prisme des langages qui la constituent. A partir de l'analyse d'une série d'entretiens réalisés auprès d'éducateurs spécialisés, Laurent Cambon interroge en sociolinguiste le processus de structuration identitaire des éducateurs. Sont ainsi passés en revue les activités et les fonctions qui cimentent le métier, les univers de représentations qui façonnent les objets de travail, les rapports aux savoirs... A l'aune des validations d'acquis de l'expérience et des récents référentiels professionnels, l'auteur étudie aussi les logiques de légitimation et de reconnaissance à l'oeuvre dans les discours de ces professionnels. Un ouvrage destiné bien sûr aux éducateurs spécialisés, et qui ouvre la voie à une réflexion plus large sur les liens entre travail et langage.

empty