Loser jack

À propos

Dans les grandes plaines de l'Ouest sauvage, les bandits n'ont qu'à bien se tenir : les chasseurs de primes sont de sortie. Et parmi tous ces cadors de la gâchette, il y a Loser Jack. Petit, maladroit, pas très courageux, il a pourtant un rêve chevillé au barillet : mettre les plus grands bandits sous les verrous, empocher bien plus qu'une poignée de dollars et ainsi faire chavirer le coeur de la belle Rita du saloon.
Mais la fortune est encore loin quand dans les rues de Pistol Rock on suscite plus les moqueries que la peur.

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Tout public > Western

  • EAN

    9782818978269

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    29.4 cm

  • Largeur

    21.5 cm

  • Épaisseur

    0.9 cm

  • Poids

    376 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Erroc

Erroc débute dans la BD aux éditions Vaillant (les éditeurs de Pif Gadget) pendant trois ans. Durant cette période, il dessine la série Hercule avec Yannick.
Il rejoint alors Disney Hachette Presse où il commet des articles, des illustrations, des jeux et des scénarios mettant en scène les personnages Disney dans Le Journal de Mickey. En parallèle, il collabore avec Achdé sur la série CRS = Détresse, chez Dargaud.
En 1999 débute l'aventure des Profs, dont il assure le scénario, avec son compère Pica au dessin. D'abord dans Le Journal de Mickey, la série connaît très vite le succès en albums chez Bamboo.
Erroc scénarise également chez Bamboo les séries Les Musicos, Plans de Carrière, Roméo & Juliette et écrit et dessine Raoul et Fernand, Il fait une entrée surprenante dans la BD réaliste chez Grand Angle avec Le Dessinateur.

Michel Rodrigue

C'est à Lyon, dans l'hôpital où naquit le grand René Pellos, que Michel Rodrigue a vu le jour dans la nuit du 1er avril 1961. Adolescent, il visite plusieurs lycées où seules ses qualités d'athlète lui assurent l'estime de certains professeurs. Grâce au sport, mais aussi à ses talents de dessinateur, il obtient toutefois son bac. Il s'inscrit alors à l'Ecole nationale des Beaux-Arts. Contraint cependant de vider les lieux, il opte pour une licence en archéologie médiévale qu'il passe tout en travaillant comme marionnettiste. De 1983 à 1985, il fait partie de l'équipe de France de rugby, mais il se produit en outre sur les planches avec la troupe de Jacques Weber et anime des spectacles de marionnettes. Il entre ensuite à l'Ecole du Cirque où il rencontre la Famille Gruss qui l'accueille parmi ses membres...


Sa vocation de dessinateur de BD, il l'a découverte après une représentation de «Cyrano de Bergerac». En 1986, son adaptation en bandes dessinées du chef-d'½uvre d'Edmond Rostand (Vents d'Ouest) remporte un fort beau succès.


En 1987, il crée la masquotte officielle de la 1ère Coupe du Monde de rugby et l'année suivante, il signe avec Bom «Les Conspirateurs», une série de gags pour le journal «Tintin».

A partir de 1990, succédant à René Pellos, il produit trois albums des «Pieds Nickelés», collabore au mensuel «Rugbyman», l'organe de la Fédération Française de Rugby, et illustre des affiches de festivals et de cirques. En 1998, il réalise un «Manuel de survie du bricoleur» (Albin Michel).


En janvier 1999, il publie au Lombard le premier des trois albums parus de «Doggyguard», une série de courtes histoires burlesques conçues avec Bob de Groot.

2003 verra le retour de "Clifton" grâce à son dessin : "Jade", le 18ème tome de cette fabuleuse série est scénarisé par de Groot.


Avec son complice Pierre Aucaigne, il poursuit les "Nouvelles Aventures de Cubitus" : "En avant toute !" sort en septembre 2005.

En novembre 2005, le Festival BÉDÉCINÉ d'Illzach lui a décerné le Prix Jeunesse, prix récompensant le meilleur auteur de bandes dessinées destinés aux jeunes.


Le Festival d'Illzach a décerné à Michel Rodrigue son Grand Prix en 2006.

empty